L’activité cargo

Deuxième activité du groupe, l’activité cargo a réalisé un chiffre d’affaires de 2,8 milliards d’euros en 2013 (11% du chiffre d’affaires total.)

Environnement

En 2013, le trafic de fret aérien mondial (exprimé en Tonnes-Kilomètres Transportées) a connu une légère croissance de 1,4% après deux années consécutives de baisse (-0, 6% en 2011 et -1,9% en 2012).

Les transporteurs d’Asie-Pacifique, qui représentent près de 40% du marché mondial, ont enregistré une baisse de 1,0% des volumes de fret, moins forte qu’en 2012, où le trafic avait baissé de 6, 2% pour des capacités en baisse 2,9%.Les transporteurs d’Europe ont enregistré une croissance des volumes de fret de 1,8%, alors qu’en 2012, le trafic s’était contracté de 3,1%. Les transporteurs d’Amérique du Nord ont enregistré une diminution des volumes de fret aérien de 0,4%. Les transporteurs du Moyen-Orient ont poursuivi leur forte croissance, avec une augmentation du trafic de 12,8%. Les transporteurs d’Amérique latine ont vu leurs volumes de fret croître de 2,4% en 2013. Les transporteurs d’Afrique ont enregistré une augmentation des volumes de fret aérien de 1 % pour l’ensemble de 2013 après une augmentation de 6% en 2012.

 

cargo

Air France-KLM Cargo reste un acteur majeur du fret aérien

Air France-KLM Cargo reste un acteur majeur européen et mondial. Sa part de marché s’élève à 8,1% en 2013, en baisse de 0,2 point par rapport à 2012. Cette évolution de part de marché reflète la volonté du groupe de donner la priorité à l’amélioration de la recette unitaire et de se recentrer sur les marchés les plus porteurs. Au cours de l’exercice, le groupe a transporté plus de 10 milliards de TKT dont 69% dans les soutes des avions passagers et 31% dans la flotte tout cargo sur un réseau comportant 251 destinations dans 116 pays.

Adossé à ses deux puissants hubs de Paris-CDG et Amsterdam-Schiphol, Air  France-KLM Cargo est bien placé pour offrir à ses clients le bénéfice d’importantes infrastructures d’accès aux marchés européens. Paris-CDG est le deuxième hub européen de fret aérien et Amsterdam-Schiphol se classe au troisième rang.

Nouveau modèle économique "priorités aux soutes" et Transform 2015

Face à la crise du secteur, le groupe a adopté en 2010 un nouveau positionnement stratégique : « priorité aux soutes et combi ». L’activité cherche en priorité à optimiser l’économie des soutes des avions « passage ». La flotte tout cargo est utilisée en complément pour couvrir les lignes non desservies, les produits non transportables en soute, et les marchés sur lesquels les capacités soute ne sont pas adaptées à la demande. Dans le contexte toujours très difficile de 2012 et 2013, ce positionnement a été renforcé par de nouvelles mesures lancées dans le cadre de Transform 2015.
Air France-KLM Cargo met ainsi en œuvre depuis 3 ans un vaste programme de transformation et d’adaptation centré sur les recettes, les coûts en escales, la productivité des hubs, la qualité, la meilleure optimisation des soutes et des combis et la réduction des effectifs.
En 2013, grâce à toutes ces mesures, l’activité est parvenue à réduire ses pertes en dépit du contexte de recette très dégradé (recette unitaire en baisse de 4,2% à change constant). L’amélioration des résultats étant néanmoins insuffisante, le groupe a lancé en octobre 2013 des mesures complémentaires.
Ces mesures complémentaires prévoient notamment la réduction de la flotte tout cargo à 10 avions (2 à Paris-CDG, 8 à Amsterdam-Schiphol) d’ici 2015, soit une réduction d’environ 32% des capacités tout cargo entre 2012 et 2015. La gare de fret d’Orly sera sous-traitée. Les effectifs seront adaptés notamment grâce à un plan de départs volontaires visant 280 équivalents temps plein sur ce secteur en complément des départs volontaires recherchés dans les autres activités.